Le 28 septembre 1958, après des mois de campagne électorale, les citoyens français se rendent massivement dans leurs bureaux de vote. En métropole et dans les colonies françaises, ils sont invités à adopter ou à rejeter la nouvelle Constitution. La victoire des partisans du « oui » est écrasante : près de 80% des votants s’expriment en faveur de cette Ve République. Des résultats qui témoignent de la volonté des Français d’en finir avec un régime à bout de souffle et avec une guerre qui s’enlise en Algérie.